Destruction des services publics: même la banque de France se fait tondre !

A LIRE SUR LCIEn 20 ans, la Banque de France a supprimé la moitié de ses effectifs en se désengageant, notamment,  fortement du territoire (NB : elle compte 9 355 agents à fin 2020). Aucun autre service public en France n’a supprimé des emplois dans de telles proportions sur cette période.
Elle est la plus riche institution financière de la République
(avec la Caisse des  dépôts). Sur ses bénéfices, elle a versé plus de 40 milliards d’euros à l’Etat ces 10 dernières années. Une partie de ces 40 milliards d’euros est directement issue :

  • de la suppression d’environ 9 000 emplois (en 20 ans)
  • de la remise en cause du statut du personnel (allongement des carrières principalement) 
  • et d’une politique salariale restrictive engagée sur près de 30 ans (augmentation annuelle fréquemment nulle ou systématiquement inférieure à l’inflation depuis le début des années 90)

Cette politique de rigueur imposée au personnel et aux usagers (désengagement du territoire) a été validée, d’une manière ou d’une autre,  par tous les gouvernements qui se sont succédés depuis les années 90.Lire cet article de 2020 dans CAPITAL : 

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *