Privatiser l’école

Le débat sur le rapport de l’Éducation Nationale aux entreprises privées a été relancé pendant la période de «continuité pédagogique», un pseudo-enseignement à distance qui a révélé la dépendance de l’école à des outils numériques privés. Le ministre Blanquer entend en profiter pour «moderniser» le secteur et faire de la France «un leader mondial en matière d’EdTech» [1]. La proposition de loi «visant à instaurer l’enseignement numérique distanciel dans les lycées, collèges et écoles élémentaires» [2], va dans ce sens, car elle rendrait obligatoire le «service public du numérique éducatif et de l’enseignement à distance». Cela annonce la couleur, et les entreprises du télé-enseignement se lèchent les babines. Mais le numérique scolaire n’est qu’un aspect de la privatisation rampante de l’Éducation Nationale, qui obéit à une logique bien plus large. Par manque de place et de temps, il ne sera pas question ici des écoles privées sous et hors contrat, même si elles rentrent bien sûr dans le processus.

La suite:

https://www.forumdumantois.fr/spip.php?article149&fbclid=IwAR3Xem0O9hlejtwjfYG9Aa8DPqnQaPoUist_7hxexZ6GmDRRxOqTcgbzAyQ

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *